Prédation à Yellowstone

Dans les grandes vallée de Yellowstone, les bisons pullulent. Certains, victimes d’attaques de loups, se réfugient sur les routes. Ils marchent ou dorment alors sur la route et se déplacent en boitant. Les moins chanceux périssent, et sont alors la proie des multiples prédateurs de ce parc national. Lors de notre arrivée à Yellowstone, nous aurons la chance de trouver une carcasse de bison fraiche. Durant 4 jours ce sera l’occasion d’observer les multiples prédateurs de Yellowstone.

Le premier prédateur observé sera un très vieux loup. Il viendra se rassasier en pleine journée, lorsque ses congénères ou les ours sont le moins actifs. Boitant, et affaibli, cet animal ne passera pas l’hiver.

Puis, un coyote fera une brève apparition. La proie étant trop grosse, il profitera des lambeaux de chair éparpillés par le passage nocturne des ours….

L’odeur pestilentielle attirera les ours, que ce soit des femelles suitée en pleine journée, ou bien des mâles en pleine nuit.
En quatre jours, il ne restera plus rien de la carcasse, seuls les corbeaux et pies finiront le nettoyage…..

Sur ces photos, on remarquera la différence notable de taille entre ces 3 prédateurs.

Écureuils Americains

Il existe de nombreuses espèces d’écureuils aux États-unis. Lors de notre séjour nous en rencontrerons 3, principalement dans les parcs nationaux des rocheuses et à Yellowstone.

Tout d’abord le Tamia mineur – Tamias minimus qui a inspiré « Alvin et les Chipmunks ». Ces petits écureuils traversaient souvent la route avec la queue levée donnant l’impression d’une vieille voiture téléguidée.

Un peu plus gros, l’écureuil terrestre doré – Callospermophilus lateralis.

Pour le dernier, il s’agit probablement d’un écureuil terrestre du Wyoming – Urocitellus elegans (à confirmer):

Le meilleur moyen pour rencontrer ces animaux consiste à se poser à une table de picnic dans les parcs nationaux…. En peu de temps, les individus les moins farouches viendront à votre rencontre. Ce sera l’occasion de prendre quelques clichés, en n’oubliant pas qu’il est interdit de les nourrir.

Avifaune du Colorado et du Wyoming

Ces 2 états montagneux ont une avifaune très riche, comme en témoigne les quelques photos suivantes:


Geai de steller – Cyanocitta stelleri macrolopha


Casse noix de Clark – Nucifraga columbiana



Colibri à queue large-selasphorus platycercus


Merle d’Amérique-turdus migratorius


Bruant à couronne blanche-Zonotrichia leucophrys


Bruant familier-Spizella passerina

Nous rencontrerons d’autres espèces plus emblématiques des États-Unis comme l’aigle pécheur ou l’aigle royal, mais les conditions météo étaient toujours trop mauvaises pour réussir de bon clichés.