Brame 2017 – part II

Le brame bat son plein….. Les cerfs sortent des bois au coucher du soleil. C’est alors, qu’un 14 cors suivant une biche suitée descend la colline.

Il se rapproche avançant jusqu’à quelques mètres de l’affut.

Les courses poursuites s’enchainent à quelques mètres de moi, la biche n’est pas encore prête. Alors que la lumière baisse, le cerfs marque sa place d’un cri rauque.

Le concert se poursuivra alors durant plusieurs minutes avant une dernière course poursuite qui les éloignera de moi.

Prédation à Yellowstone

Dans les grandes vallée de Yellowstone, les bisons pullulent. Certains, victimes d’attaques de loups, se réfugient sur les routes. Ils marchent ou dorment alors sur la route et se déplacent en boitant. Les moins chanceux périssent, et sont alors la proie des multiples prédateurs de ce parc national. Lors de notre arrivée à Yellowstone, nous aurons la chance de trouver une carcasse de bison fraiche. Durant 4 jours ce sera l’occasion d’observer les multiples prédateurs de Yellowstone.

Le premier prédateur observé sera un très vieux loup. Il viendra se rassasier en pleine journée, lorsque ses congénères ou les ours sont le moins actifs. Boitant, et affaibli, cet animal ne passera pas l’hiver.

Puis, un coyote fera une brève apparition. La proie étant trop grosse, il profitera des lambeaux de chair éparpillés par le passage nocturne des ours….

L’odeur pestilentielle attirera les ours, que ce soit des femelles suitée en pleine journée, ou bien des mâles en pleine nuit.
En quatre jours, il ne restera plus rien de la carcasse, seuls les corbeaux et pies finiront le nettoyage…..

Sur ces photos, on remarquera la différence notable de taille entre ces 3 prédateurs.

Projet de loi « montagne »

Je relais ci-dessous un message de l’association Ferus concernant le projet de loi montagne et la cohabitation avec les loups:

« ACTION CAP LOUP : le Sénat va examiner un projet de loi « montagne » truffé d’amendements anti-loups ! Pour que ce texte soit modifié, écrivez à votre sénateur avant le 12 décembre !
Le projet de loi de « modernisation, développement et protection des territoires de montagne » a été examiné une première fois devant l’Assemblée nationale. Plusieurs amendements anti-loup ont été adoptés (art. 16). En lisant les débats précédant le vote, vous constaterez que selon certains députés, « le loup est une espèce invasive », « le loup massacre le pastoralisme », « les espèces à protéger ce sont les brebis et non plus les loups ». Ces députés voudraient faciliter les tirs de loups en montagne, en dérogeant au cadre juridique national et européen.
Le texte va maintenant être examiné par le Sénat les 12, 13 et 14 décembre, avant de revenir devant l’Assemblée nationale. C’est le moment d’écrire à votre sénateur pour que les amendements anti-loups soient supprimés ! Demandez qu’ils soient remplacés par des amendements en faveur d’une cohabitation durable entre le loup et les usagers de la montagne. »

Pour Agir:
http://www.ferus.fr/actualite/projet-de-loi-montagne-agissez-pour-la-montagne-pas-contre-les-loups#more-34688